• Vatican

Découvrez le Rome Gay friendly

Découvrez le Rome Gay friendly

Parmi les grandes villes européennes, Rome n’était à l’origine pas celle qui apparaît la plus chaleureuse envers la communauté LGBT. Mais derrière son apparence aux premiers abords hostile, Rome possède toutefois une facette moins connue ; celle d’une ville qui s’est construite, depuis quelques années, une image un peu plus « gay friendly ».

La « Gay street » ; entre tolérance et vie nocturne animée

Via San Giovanni in Laterano

Située dans le cœur historique de Rome, en face du Colisée, Via San Giovanni in Laterano est la « rue gay» de Rome, considérée comme le point de rencontre incontournable de la communauté LGBT+.

Elle se crée sa réputation dans les années 60 déjà en devenant un espace où les homosexuels peuvent se retrouver, même s’il faut attendre 2007 pour que la rue soit inaugurée en tant que « gay street ».

Malgré leur apparence calme en journée, les 300 mètres de la ruelle qui servent de lieu de passage pour les touristes s’éveillent dès la tombée de la nuit au rythme de la musique et de la foule.

Des bars à l’ambiance unique

Cachés dans la rue, perdus, ce sont tout d’abord des drapeaux colorés sur les fenêtres qui attirent l’attention sur deux petits bars : le Coming Out et le MyBar, placés coude à coude le long de la Via San Giovanni in Laterano.

Deux établissements qui ne paient pas de mine en journée ; tout au plus six tables chacun en terrasse et un intérieur étroit, mais chaleureux comme tout. C’est dans ces bars que les nuits romaines battent leur plein le vendredi et le samedi et que la jeunesse y savoure des cocktails.

Dans un tout autre quartier, à Trastavere, on pourra relever le Beige, via del Politeama, qui accueille de temps en temps des DJs et le Garbo, à la Rue Vicolo di Santa Margherita, un bar à cocktail cozy ouvert jusqu’à 5 heures.

« Night life » au cœur de Rome

Pour les fêtards qui préfèrent se déhancher au rythme de la musique, Rome recèle de soirées endiablées.
On ne peut passer à coté de la « Muccassassina » – la vache tueuse en français – une fête née il y a 20 ans et qui a lieu au Qube tous les vendredis de 23 heures à 5 heures.

Véritable emblème de la « night life » romaine, le club possède plusieurs dancefloors avec drag queens, DJs et stripteaseurs. Par sa grande popularité, il attire non seulement la communauté gay, mais également la jeunesse de Rome, malgré une attente à l’entrée souvent longue.

« Gay village » : le festival LGBT+

L’événement incontournable de la culture LGBT+ reste sans aucun doute le célèbre « Gay village », un festival open air se déroulant de juin à septembre dans le parc Ninfeo.

Organisé depuis 2002, le « Gay village » se place comme le festival le plus fréquenté de l’été, à Rome, avec ses 300’000 visiteurs. Il a comme objectifs de représenter la communauté LGBT pour combattre l’exclusion sociale et de confronter la société à des thèmes actuels sans discrimination.

Au rendez-vous : concerts, théâtres, représentations cinématographiques et spectacles de danses organisés et présentés par une vaste palette d’artistes tous les jeudis et vendredis.

Un commentaire ?